Cent ans de honte féminine

La honte, le malheur, les non-dits, les apparences, les hommes, les enfants. Voilà les thèmes récurrents du dernier roman d’Herbjørg Wassmo, Cent ans, qui retrace la vie de quatre générations de femmes. A mi-chemin entre l’autobiographie et le roman, Cent ans est un livre qui ne laisse pas indifférent, surtout si l’on est une femme.

wpid-20130303_150944.jpg

 

Cent ans, c’est ce qui sépare Herbjørg de son arrière-grand-mère, ou plutôt de l’arrière-grand-mère qu’elle s’est choisie, Sara Suzanne, qui deviendra le personnage principal du roman, celle par qui le scandale est arrivé. L’histoire se déroule dans les îles Lofoten, au nord de la Norvège, une région où les nuits sont longues et la pêche intensive. Les hommes partent longtemps en mer tandis que les femmes restent à terre et font leur possible pour élever et nourrir leurs enfants (souvent nombreux et pas toujours désirés). Le roman de Wassmo nous plonge dans cette vie à la dure qui exige beaucoup des hommes et des femmes.

 

Herbjørg connaît la honte depuis la petite enfance, une honte qu’elle retranscrit dans ses petits cahiers jaunes qu’elle tente de cacher par tous les moyens et qu’elle nous dévoile dans son roman après un bon en arrière de cent ans. Entre réel et fiction, elle recompose la vie et les malheurs de quatre générations de femmes qui, comme elle, ont connu la honte, et qui l’aideront peut-être à comprendre la sienne.

La honte est le fil rouge de ce roman intime et puissant. Un sentiment que nous, les jeunes femmes d’aujourd’hui, ne connaissons pas. La honte de se lier intimement à un homme, la honte de donner naissance à un enfant que nous n’aimons pas. A la lecture de ce livre, j’ai beaucoup pensé à ma grand-mère qui a, tant bien que mal, élevé huit enfants à la campagne, dans la ferme familiale. A-t-elle elle aussi connu la honte ? Difficile donc, en tant que femme, de ne pas être sensible à ce roman.

Herbjorg Wassmo (c) Torunn Nilsen

Herbjorg Wassmo (c) Torunn Nilsen

Ce que dit la 4e de couverture : Cent ans séparent Herbjørg de son arrière-grand-mère. Cent ans d’histoire, d’amours, de déchirements, durant lesquels quatre générations de femmes se passent le flambeau de la honte familiale. A travers les passions et les luttes silencieuses de ses ancêtres, dans le cœur aride des îles Lofoten, Wassmo reconquiert la douleur des origines. Pour naître à soi-même, enfin.

Paru aux éditions 10-18.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s