Ne brise pas la mécanique de ton coeur

« Premièrement, ne touche pas à tes aiguilles. Deuxièmement, maîtrise ta colère. Troisièmement, ne te laisse jamais, au grand jamais, tomber amoureux. Car alors pour toujours à l’horloge de ton coeur la grande aiguille des heures transpercera ta peau, tes os imploseront, et la mécanique du coeur sera brisée de nouveau. »

Voici ce que dit l’ardoise accrochée au-dessus du lit de Jack, héros du roman de La Mécanique du coeur de Mathias Malzieu, le chanteur du groupe Dionysos. Né le jour le plus froid du monde, le petit Jack est sauvé par l’étrange « Docteur » Madeleine qui vit au sommet de la plus haute colline d’Edimbourg, Arthur’s Seat. Comment ? En remplaçant son coeur par une horloge. Grâce à cela, Jack va pouvoir vivre mais les aiguilles de son coeur vont être mises à rude épreuve : il doit éviter toute émotion et surtout l’amour.

Jpeg

Dévoré en trois jours seulement, ce roman est mon deuxième Mathias Malzieu après Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi, lu il y a quelques années. Cette deuxième lecture confirme le talent de Mathias Malzieu et la qualité de son écriture.

Dès les premières pages, l’auteur nous plonge dans un conte poétique et émouvant, une véritable ode à l’amour. L’univers est très proche de celui de Tim Burton et Jack, le héros, m’a beaucoup rappelé Edward dans le film Edward aux mains d’argents. Un garçon qui n’a rien d’un super-héros et qui, parce qu’il est différent, suscite la curiosité et subit les moqueries ou le rejet des autres. Parce qu’il est condamné à écarter toute émotion forte et à ne pas connaître l’amour, il est naturel qu’il brave l’interdit et se retrouve très vite pris dans les tourments d’une romance avec une jolie chanteuse de rue, Miss Acacia.

D’Edimbourg à Grenade, en passant par Paris, j’ai suivi avec grand plaisir les aventures de ce petit homme au coeur mécanique, prêt à tout pour retrouver sa belle. Les personnages qui l’entourent ont des caractéristiques qui leurs sont propres et qui font d’eux des personnages hauts en couleurs. Naïveté de l’enfance, rêves, fantaisies, tout est réuni pour gâter notre âme d’enfant, même le monde de la fête foraine nous ouvre ses portes.

Je pourrais encore continuer longtemps à écrire sur ce livre mais je préfère m’arrêter pour ne pas risquer de vous en dévoiler plus. Si vous êtes sensible à l’univers de Tim Burton, si vous avez déjà lu Mathias Malzieu et que vous avez apprécié l’un de ses livres ou si vous souhaitez tout simplement vous évader dans le monde du rêve, de l’enfance et de l’amour, alors je n’ai qu’un conseil à vous donner : lisez-le !

La Mécanique du coeur est un conte pour tous les grands rêveurs que nous sommes, un conte que l’on quitte avec un grand pincement au coeur.

Ce que dit la 4e de couv :

Edimbourg, 1874. Jack naît le jour le plus froid du monde et son coeur en reste gelé. Mi-sorcière mi-chaman, la sage-femme qui aide à l’accouchement parvient à sauver le nourrisson en remplaçant le coeur défectueux par une horloge. Cette prothèse fonctionne et Jack vivra, à condition d’éviter toute charge émotionnelle : pas de colère donc, et surtout, surtout, pas d’état amoureux. Mais le regard de braise d’une petite chanteuse de rue mettra le coeur de fortune de notre héros à rude épreuve : prêt à tout pour la retrouver, Jack se lance tel un Don Quichotte dans une quête amoureuse qui le mènera des lochs écossais jusqu’aux arcades de Grenade et lui fera connaître les délices de l’amour comme sa cruauté.

Conte désuéto-moderne mâtiné de western-spaghetti, La Mécanique du coeur vibre d’une rugueuse force poétique où l’humour est toujours présent. Mathias Malzieu soumet aux grands enfants que nous sommes une réflexion très personnelle sur la passion amoureuse et le rejet de la différence, donnant naissance à un petit frère de Pinocchio qui aurait fait un tour chez les Freaks de Todd Browning.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s