Le Rat est de retour : premier bilan de l’été

Je suis (enfin) de retour sur la toile après presque un mois d’absence ! Entre mes deux semaines de vacances et mon emménagement avec Monsieur, pas évident de trouver un moment pour écrire et ne parlons pas de la motivation qui s’évapore au soleil… En revanche, j’ai réussi à trouver du temps pour lire, me voici donc ressourcée, des images plein la tête, un joli bilan lecture et un bon nombre de chroniques à écrire pour la rentrée…

Durant ces quatre semaines, sept livres ont occupé mes journées, mes soirées et mes trajets en train et en métro. Parmi les sept, seulement deux figurent dans ma liste de l’été et deux s’inscrivent dans le cadre du Challenge Victorien 2013 (tout en sachant qu’un livre rentre dans les deux catégories). On peut donc dire que je suis une incorrigible qui n’en fait qu’à sa tête (mais cela était prévisible). Pour ma défense, certains titres inscrits sur ma liste étaient introuvables dans les librairies où je vais habituellement, comme le Que sais-je ? sur la littérature anglaise, les romans d’Anne Perry ou encore La Dame en blanc de William Wilkie Collins. Vous ne m’en voudrez pas donc… non, car je sais d’avance que je ne suis pas la seule à ne pas avoir suivie mes plans !

Voici mon premier bilan estival en image :

Le Rat de Librairie_Lectures de l'été_2013

J’ai commencé par Tom Sharpe et Henry James, deux romans que je voulais lire depuis un certain temps et que j’avais inscrits dans ma liste des livres à lire cet été. En entrant dans une librairie, je suis tombée par hasard sur un essai de Virginia Woolf, Une chambre à soi, et je suis repartie avec en me disant que celui-ci me ferait une bonne lecture pour le Challenge Victorien. Jusqu’ici, tout allait bien !

C’est en rentrant à Paris, que mon sérieux s’est envolé avec l’acquisition de Très chère Sadie de Sophie Kinsella que j’ai dévoré en quelques jours seulement. Le Parfum de Patrick Süskind aurait pu être le suivant mais honnêtement, qui peut lire ce genre de livre après un Kinsella ? Pas moi, c’est certain. En arrivant ensuite dans ma petite campagne natale, je n’avais aucune idée de lecture. C’est alors que je suis tombée sur les romans de Mary Higgins Clark que j’avais dévorés étant adolescente. Ni une, ni deux, j’en prends un, puis deux… et aujourd’hui, j’ai fini le troisième. Higgins Clark est une vraie drogue : lorsque l’on commence, on ne sait jamais quand est-ce que l’on s’arrêtera. La preuve avec mes deux acquisitions du jour…

Jpeg

Samedi matin, je repars pour une nouvelle semaine de vacances avec mes deux Higgins Clark et un objectif : commencer une période de sevrage et essayer, je dis bien essayer, de respecter ma liste.

Et vous, comment se sont passées vos vacances et où en êtes-vous dans votre programme de lecture estival ?

Publicités

2 réflexions sur “Le Rat est de retour : premier bilan de l’été

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s