Danny Torrance, l’enfant lumière devenu grand

Le mois de novembre fut un mois placé sous le signe de l’horreur. La venue de Stephen King en France à l’occasion de la sortie de Docteur Sleep m’a poussée à relire Shining. Pour retrouver le petit Danny Torrance, l’Overlook et ses démons, mais aussi pour me replonger dans l’histoire afin d’être prête à entamer Docteur Sleep, la suite.

Celles et ceux qui n’ont pas lu le livre ont probablement vu l’adaptation de Kubrick. Ou pas. Toujours est-il que Shining est un livre culte, une histoire effrayante qu’il est impossible d’oublier. Ma tante, ma mère et mon grand frère ont accumulé un grand nombre de livres de Stephen King et c’est donc adolescente que j’ai découvert Shining pour la première fois. Mais je n’avais pas réussi à aller jusqu’au bout, trop dur. Je l’ai dévoré quelques années plus tard et à nouveau il y a 2 mois. Puis, j’ai découvert Docteur Sleep, mais l’expérience fut différente.

Le Rat de Librairie - Docteur Sleep - Stephen King - 2013

Tout d’abord, c’est avec plaisir que j’ai retrouvé Danny Torrance qui me faisait tant de peine lorsqu’il était enfant. Il faut dire que le début de sa vie ne fut pas une partie de plaisir à cause d’un père alcoolique, agressif et violent, et du « don ». Dans Docteur Sleep, Dan a toujours le « don », il est aide-soignant, a une quarantaine d’années et malgré ses démons, tente de s’en sortir et se dirige de plus en plus vers une vie stable. La première partie du livre nous présente la vie de Dan, son parcours et sa ressemblance avec son père. Sauf que le fils prend un tout autre chemin et c’est grâce à des rencontres insolites qu’il va se stabiliser.

Un beau jour, il découvre qu’une petite fille arrive à « entrer en contact » avec lui grâce au « don ». La communication s’installe petit à petit et une relation amicale commence à naître. Ils découvrent l’existence du communauté maléfique composée d’êtres dangereux et sans scrupules. Même s’ils ne sont pas nommés ainsi et ne sont pas tout à fait pareils, ils pourraient s’apparenter à des vampires.

C’est alors que démarre la deuxième partie du livre, plus fantastique que la première. C’est aussi la partie que j’ai le moins aimée. Je ne suis pas une fanatique des vampires et des créatures qui y sont apparentées, je n’ai jamais été sensible à toutes ces histoires alors forcément, j’ai un peu décroché à certains moments.

Les liens entre Shining et Docteur Sleep sont évidents et il est impossible de comprendre le deuxième sans avoir lu le premier. En revanche, les univers sont radicalement différents. Dans le premier, nous sommes pris dans un huis-clos familial et démoniaque qui rend la peur encore plus forte, étouffante. Dans le second, le suspens est un peu moins présent.

J’ai dévoré Docteur Sleep et j’ai apprécié la lecture mais rien n’égalera la force de Shining, pas même sa suite.

Ce que dit la 4e de couv :

Depuis Shining, le petit Danny Torrance a grandi. Ses démons aussi…

Publicités

8 réflexions sur “Danny Torrance, l’enfant lumière devenu grand

  1. pour Shining, je préfère de beaucoup le livre au film (Nicholson … brrr…), et je suis d’accord, c’est un monument. J’attendrais le poche pour Docteur Sleep, mais cette chronique m’a rendue curieuse !

      • oui ! et ils ont changé des choses (je ne me rappelle plus bien, c’était il y a longtemps) et j’avoue que vraiment je n’aime pas Nicholson (me fiche la trouille même dans une comédie). Les adaptations de Stephen King ne sont pas évidentes ! la ligne verte et ça sont pas mal, de celles que j’ai vu, mais globalement elles ne rendent jamais vraiment justice au livre (à part peut-être Misery)

      • D’ailleurs Misery est cité par Stephen King comme l’une des plus réussies. La ligne verte est un très beau film, Tom Hanks est super. C’est vrai que Nicholson fait peur !!

  2. En fait si, on comprend très bien docteur sleep sans avoir lu shinning j’en suis la preuve 😉
    Par contre si je n’aime pas les histoires de vampire, j’ai aimé celle-ci parce qu’il est arrivé à mon goût à l’encrer dans le réel.
    A vrai dire j’ai découvert l’auteur avec ce livre et, depuis, ma pal en est remplie : J’espère aimer les suivants !

  3. Je n’ai pas encore commencé Shining, que j’ai acheté après avoir offert Dr sleep à mon père !
    Mais j’ai vu le film et je me dis que le livre sera 100 x mieux 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s