Passions criminelles aux Hauts de Hurlevent

C’est en 2013 que j’ai lu mon premier Brontë : Jane Eyre, écrit par Charlotte. Je l’avais apprécié et me suis donc ensuite tournée vers le seul roman de la sœur cadette de Charlotte, Emily, Les Hauts de Hurlevent. Ce roman est considéré comme l’une des dernières œuvres littéraires majeures du romantisme européen. Tout d’abord publié sous pseudonyme, ce roman a beaucoup choqué l’opinion publique notamment à cause de la violence de certaines scènes pour devenir, de nos jours, l’un des plus grands romans de la littérature internationale.

Pour être très honnête, je ne sais comment démarrer le résumé du livre tellement la liste des personnages est longues et leurs relations ou liens, complexes. Dans un premier temps, disons que Les Hauts de Hurlevent nous plonge dans une histoire familiale noire, envahie de malheurs, de violence, de manipulation et de décès. Donc autant le dire de suite : si vous êtes à la recherche d’une lecture joyeuse, ne choisissez pas celle-ci !

IMG_0268

Lire la suite

Top Ten Tuesday #15 – Mes 10 livres pour le printemps

Le Top Ten Tuesday est le rendez-vous hebdomadaire dans lequel chaque blogueur liste son top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français par Iani.

top ten tuesday

Le thème de cette semaine est : Les 10 livres à lire pour ce printemps. Je sais, nous sommes mercredi et j’ai un peu de retard, honte à moi. Il est facile de perdre la notion du temps lorsque l’on est en vacances… Mais mieux vaut tard que jamais, voici mes 10 livres pour le printemps qui arrive. Sur les dix, six seront des romans victoriens, je vais donc bien avancer dans le Challenge Victorien 2013 !

  1. Cache-cache, William Wilkie Collins
  2. Les Hauts de Hurlevent, Emily Brontë
  3. Agnès Grey, Anne Brontë
  4. Nord et Sud, Elizabeth Gaskell
  5. Quelle époque !, Anthony Trollope
  6. De pierre et de cendre, Linda Newbery
  7. Tribulations d’une fan de Jane Austen, Laurie Viera Rigler
  8. Ecriture, Mémoires d’un métier, Stephen King
  9. Le Joueur d’échecs, Stefan Zweig
  10. La Part de l’autre, Eric-Emmanuel Schmitt

Et vous, qu’avez-vous prévu de lire pour l’arrivée des beaux jours ?

Top Ten Tuesday #7 – Les 10 livres à lire cet été

Le Top Ten Tuesday est le rendez-vous hebdomadaire dans lequel chaque blogueur liste son top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français par Iani.

top ten tuesday

Si l’on oublie le temps capricieux, le thème de cette semaine est en accord avec la période : Les 10 livres à lire cet été. Je me prête volontiers au jeu et voici ma liste avec en prime, la quatrième de couverture de chacun des livres. En espérant que cela vous donnera aussi quelques idées !

  1. Quelle famille !, Tom Sharpe – Il est d’une méchanceté inouïe et déteste la terre entière, à commencer par sa propore famille ! Quel motif haineux peut donc bien pousser Lord Putrefact, l’un des plus riches industriels d’Angleterre et l’un des plus originaux, à inviter en sa demeure le jeune virulent professeur Walden Yapp, connu pour ses opinions extrémistes ?
  2. Ce que savait Maisie, Henry James – Au divorce de ses parents, Maisie est l’objet d’un jugement de Salomon, « coupée par moitié, et les tronçons jetés impartialement aux deux adversaires ». Enjeu et instrument de la haine que se vouent ses géniteurs avant d’être rejetée comme un témoin gênant, elle est la spectatrice passive de l’égoïsme des adultes. A travers son regard innocent et lucide, Henry James compose une peinture ironique des passions humaines. Ce roman est le tour de force d’un maître en psychologie, la recréation d’une âme enfantine et du monde qui l’entoure, où l’analyse minutieuse des sentiments, d’une profondeur remarquable, laisse le lecteur émerveillé.
  3. La littérature anglaise (Que sais-je ?), Frédéric Regard – Marlowe, Shakespeare, Dryden, Swift, Defoe, Blake, Keats, Austen, Dickens, Wilde, Woolf, Rushdie, autant de grandes figures qui ont marqué durablement la poésie, le théâtre, les essais politiques ou encore le roman. La musicalité de la langue anglaise a permis un épanouissement original de différents genres littéraires, habités par une exceptionnelle sensibilité poétique. Cet ouvrage met en lumière les liens étroits entre le développement littéraire en Grande-Bretagne et l’évolution politique, morale et religieuse spécifique à ce pays. Des premières chroniques aux romans du XXe siècle, il offre un panorama historique complet de la littéraire anglaise, en souligne les phases majeures, les genres particuliers, les auteurs (hommes et femmes) remarquables.
  4. Des fleurs pour Algernon, Daniel Keyes – Algernon est une souris dont le traitement du Pr Nemur et du Dr Strauss vient de décupler l’intelligence. Enhardis par cette réussite, les savants tentent, avec l’assistance de la psychologue Alice Kinnian, d’appliquer leur découverte à Charlie Gordon, un simple d’esprit. C’est bientôt l’extraordinaire éveil de l’intelligence pour le jeune homme. Il découvre un monde dont il avait toujours été exclu, et l’amour qui naît entre Alice et lui achève de le métamorphoser. Mais un jour, les facultés supérieures d’Algernon commencent à décliner…
  5. Tuer le père, Amélie Nothomb – Allez savoir ce qui se passe dans la tête d’un joueur. A. N.
  6. La Dame en blanc, William Wilkie Collins – Les Français avaient oublié ce roman, ancêtre de tous les thrillers, qui fascinait Borges et rendit jaloux Dickens. Il nous révèle une sorte de « Hitchcock de la littérature » : suspens, pièges diaboliquement retors, terreurs intimes, secrètes inconvenances – rien n’y manque. Pourtant le chef-d’oeuvre de Collins n’a jamais cessé d’être dans les pays anglo-saxons un succès populaire : l’un des plus sûrs moyens, en tout cas, d’empêcher l’innocent lecteur de dormir.
  7. L’étrangleur de Cater Street, Anne Perry – Suffragette avant l’heure, la téméraire Charlotte Ellison n’aime ni l’étiquette ni le badinage des jeunes filles bien nées. Dévorant en cachette les faits-divers des journaux, sa curiosité la mêlera à une affaire des plus périlleuses, aux côtés du séduisant inspecteur Pitt de Scotland Yard. Dans le Londres des années 1880, le danger guette et les femmes en sont souvent la proie… Sherlock Holmes en jupons, la divine Charlotte dénoue son premier crime et inaugure une longue série d’enquêtes haletantes, dévoilant une Angleterre victorienne pleine de secrets.
  8. Le Parfum, Patrick Süskind – Au XVIIIe siècle vécut en France un homme qui compta parmi les personnages les plus géniaux et les plus horribles de son époque. Il s’appelait Jean-Baptiste Grenouille. Sa naissance, son enfance furent épouvantables et tout autre que lui n’aurait pas survécu. Mais Grenouille n’avait besoin que d’un minimum de nourriture et de vêtements, et son âme n’avait besoin de rien. Or ce monstre de Grenouille, car il s’agissait bel et bien d’un genre de monstre, avait un don, ou plutôt un nez unique au monde et il entendait bien devenir, même par les moyens les plus atroces, le Dieu tout-puissant de l’univers, car « qui maîtrisait les odeurs, maîtrisait le coeur des hommes ».
  9. 1Q84 : Livre 3, Octobre-décembre, Haruki Murakami – Au Japon, d’octobre à décembre 1984. Aux voix d’Aomamé et de Tengo se joint dans ce troisième volume celle du détective Ushikawa. Enrôlé par la secte des Précurseurs, Ushikawa se lance aux trousses de la tueuse et de l’écrivain, et lève un à un les voiles sur leur passé. Sous les deux lunes de 1Q84, un complexe jeu du chat et de la souris se met en place. Pour Aomamé et Tengo, le temps est désormais compté…
  10. Les Hauts de Hurle-Vent, Emily Brontë – Les Hauts de Hurle-Vent sont des terres balayées par les vents du nord. Une famille y vivait, heureuse, quand un jeune bohémien attira le malheur. Mr. Earnshaw avait adopté et aimé Heathcliff. Mais ses enfants l’ont méprisé. Cachant son amour pour Catherine, la fille de son bienfaiteur, Heathcliff prépare une vengeance diabolique. Il s’approprie la fortune de la famille et réduit les héritiers en esclavage. La malédiction pèsera sur toute la descendance jusqu’au jour où la fille de Catherine aimera à son tour un être misérable et fruste. Ce roman anglais, le plus célèbre du XIXe siècle à nos jours, a été écrit par une jeune fille qui vivait avec ses soeurs au milieu des landes de bruyère. Elle ne connut jamais cette passion violente ni cette haine destructrice. Elle imagina tout, même le fantôme de la femme aimée revenant tourmenter l’orgueilleux qui l’a tuée.

Les plus attentifs d’entre vous auront peut-être remarqué que cette liste de l’été ne contient que deux titres issus de ma liste pour 2013… Je sais, quand il s’agit de livres, je suis incontrôlable !

Et vous, avez-vous fait votre liste de l’été ?