Catherine Morland et le mystère de Northanger Abbey

Découverte en 2013 avec Orgueil et préjugés, Jane Austen fait aujourd’hui partie de mes auteurs favoris. J’aime particulièrement l’humour de l’auteur, l’ironie et la légèreté qu’elle utilise pour décrire ses personnages et les situations parfois cocasses dans lesquelles ils se retrouvent. Avec son humour décalé, Jane Austen dénonce la dépendance des femmes à l’égard du mariage et son oeuvre est une critique des romans sentimentaux.

Northanger Abbey ne déroge pas à la règle. Rédigé dès 1798, il était prêt à être publié dès 1803, d’après une note d’Austen, mais ne l’a été qu’en 1817, quelques mois après son décès.

Northanger Abbey_Jane Austen_Le Rat de Libraire_2014

Lire la suite

Publicités

L’art de la Persuasion

Rien de tel qu’un bon livre pour oublier le froid et la grisaille ! C’est en me disant cela que mon choix s’est rapidement porté sur un Jane Austen qui jusqu’à maintenant, ne m’a pas déçue. Après Orgueil et préjugés et Emma, j’ai décidé de lire Persuasion, le sixième et dernier roman achevé de l’auteur, publié à titre posthume en 1817 et reconnu pour ses tonalités automnales… la période est bien choisie !

Ecrit durant les années les plus difficiles de la vie de Jane Austen, ce roman est plus grave que les autres. Lorsque l’auteur commence l’écriture de Persuasion en 1815, son frère Henry tombe malade, la famille connaît de graves problèmes financiers et la maladie qui emportera Jane deux ans plus tard, fait son apparition. C’est donc une Jane Austen faible et malade qui commence et achève son dernier roman, dont le style apparaît, dès les premières pages, bien plus abouti que celui d’Orgueil et préjugés.

Le Rat de Librairie_Persuasion_Jane Austen_2013

Lire la suite

Orgueil et préjugés, le classique indispensable

Dévoré en une semaine, Orgueil et préjugés de Jane Austen fait une entrée remarquable dans la liste de mes livres favoris. J’ai même quelques difficultés à quitter l’univers de la petite gentry, la bonne société anglaise des XVIIIe et XIXe siècles, tellement j’aurais aimé que ce plaisir dure encore et encore. Mais voilà, lorsque je suis captivée par un livre, il m’est impossible de résister à la tentation et mon temps de lecture quotidien peut alors monter jusqu’à 2 à 3 heures, et encore plus le week-end.

Jane Austen, présentée comme « la plus grande écrivain femme que nous ayons » par Virginia Woolf (et sûrement d’autres) mérite probablement ce statut. Je dis bien « probablement » car il est difficile de l’affirmer quand on ne connaît pas parfaitement la littérature « féminine » anglaise. Dans tous les cas, je ne pense pas prendre trop de risques en affirmant que ce livre est un classique que tout lecteur doit avoir lu au moins une fois dans sa vie. Les personnages de Jane Austen, Elizabeth Bennet, ses soeurs, sa mère, son père, Mr Bingley, le célèbre Mr Darcy, entre autres, sont aujourd’hui des noms qui résonnent dans ma tête et laissent un agréable souvenir de la semaine que je viens de passer en leur compagnie.

Jane Austen Orgueil et préjugés

Lire la suite