Dans les rouages de la firme

Qui n’a jamais vu un John Grisham en librairie ? Cet auteur est un véritable phénomène (ses ventes aux Etats-Unis se comptent en millions d’exemplaires) faisant de lui l’un des auteurs les plus lus dans le monde. Grisham est américain et a exercé pendant 10 ans la profession d’avocat. C’est cette expérience qu’il met à profit en rédigeant des romans sur le monde judiciaire. Cet auteur m’a été conseillé à plusieurs reprises et, pour commencer, j’ai choisi La Firme, son deuxième roman publié en 1991 (adapté au cinéma par Sidney Pollack).

L’histoire se déroule à Memphis, principalement dans les bureaux d’un cabinet d’avocats très secret, Bendini, Lambert & Locke. Mitch McDeere, jeune avocat prometteur ayant fini troisième de sa promotion, est emballé par l’offre faite par le cabinet. Il faut dire que les avantages et les perspectives d’évolution sont alléchants. Dès le départ, Mitch croule sous les dossiers et doit, en même temps, finir de préparer son examen au barreau. Il accumule rapidement les heures supplémentaires, un mal nécessaire à son intégration et à sa réussite (facturer des heures devient vite son obsession).

Le Rat de Librairie_La Firme_John Grisham_2015

Lire la suite

Publicités

Rebus nous dévoile la face cachée d’Édimbourg

L’année 2014 ne fut ma « meilleure » année côté lectures malgré quelques coups de cœur. En revanche, j’ai fait une belle découverte : Ian Rankin. Ce nom est familier pour toutes celles et ceux qui errent régulièrement dans les librairies, les livres de Rankin sont nombreux et c’est une référence parmi les auteurs de romans policiers et d’espionnage. Je voyais donc ces livres régulièrement. Mais c’est lors d’un voyage en Ecosse, sa terre natale, que j’ai réalisé qu’il était bien plus qu’une référence : c’est une star ! Ses livres sont omniprésents dans les vitrines des librairies, en tête de gondole, sur des affiches… Il est l’auteur de romans policiers le plus lu du Royaume-Uni (source) et six de ses titres ont figuré simultanément sur la liste des 10 meilleures ventes écossaises (source).

Quelques semaines après mon voyage en Ecosse (pays que je vous recommande en passant), j’ai décidé de me lancer et mon choix s’est porté sur L’étrangleur d’Edimbourg, le premier de la série « Rebus », publié en 1987 en Angleterre et en 2004 en France. John Rebus est le personnage principal de Rankin, celui qui l’a notamment rendu si célèbre à travers le monde. Rankin a expliqué l’origine du nom de son héros : le prénom, John, fait référence à John Shaft, détective privé de fiction et d’origine américaine, et Rebus en référence au rébus que le personnage doit résoudre dans L’étrangleur d’Édimbourg. Il dira à propos de ce nom : « Je reconnais maintenant que c’est un nom stupide ». Personnellement, je ne trouve pas.

Le Rat de Librairie - L'etrangleur d'Edimbourg - Ian Rankin - 2014

Lire la suite

Lectures de l’été #4 – Ne pleure pas ma belle, Mary Higgins Clark

Comme expliqué dans mon article « retour de vacances », j’ai redécouvert le bonheur de lire les romans de Mary Higgins Clark que j’avais délaissée il y a plus de 10 ans. C’est en tombant sur ma petite collection d’adolescente que j’ai vu un titre que je n’avais jamais lu et un autre que j’avais à nouveau envie de lire. Mon premier choix s’est porté sur Ne pleure pas ma belle.

J’ai tout de suite replongé dans l’univers d’Higgins Clark et tout de suite compris pourquoi je l’aimais tant plus jeune. Elle a vraiment un don incroyable : celui d’envahir le lecteur d’une vague de suspense qui le tient en haleine du début à la fin. Des cinq titres lus pendant mes vacances, Ne pleure pas ma belle est peut-être le moins intense mais il n’en reste pas moins intéressant et rempli de rebondissements pour le moins inattendus.

Le Rat de Librairie_Ne pleure pas ma belle_Mary Higgins Clark_2013

Lire la suite